Activités

Les activités d’éducation populaire de Gaiamedia ( plaquette )  privilégient les relations horizontales, pour que chacun y prenne aussi au mieux compétences et expérience à faire vivre une activité sociale dans des modalités démocratiques.
Evidemment cela dépend du type de l’activité.

  1. les activités entre membres de l’Association sont coordonnées ou facilitées par le bureau.
    La logistique pour l’accès à des salles, l’administratif pour l’assurance des activités, la communication externe pour le site web, les plaquettes, pubs, brochures, réseau des contacts … et j’en oublie.
  2. les activités proposées au grand public par des membres de Gaiamedia sont :
    – les cercles (cercle cadrage), l’activité la plus horizontale, où chacun y tient tous les rôles.
    – les expositions (http://informaction.info/blog/activites-4/post/exposition-22), où le rôle de chacun dépend de ses ressources logistiques (disposer d’un véhicule pour emporter le matériel, puis d’un endroit où le stocker).
    – les cours, proposent à chacun deux rôles : participant dans les cours où il est étudiant (où il vient apprendre, se former, dé-couvrir) et enseignant dans ceux où il prend la posture du supposé sachant qui y transmet des informations voire des compétences.
    – les rencontres (rencontres guide anim) sont citoyennes sans thème pré-défini, thématiques (tout thème autre que les medias) ou médiatiques. Chacune a son déroulement propre,  structuré pour partager des informations diverses sans critique, sans débat ni recherche d’une vérité commune. Chacun y enrichit ses propres informations et actions par en entendre d’autres.
    – les conférences sont chacune en trois temps égaux (présentation, rebonds, actions) pour aussi y pratiquer l’égalité des voix individuelles.
    – les autres évènements désignent les autres type de rassemblements proposés.
  3. les ateliers médiatiques sont mixtes, entre membres et/ou non membres.
    Ils sont de création (nouveaux medias à volonté démocratique d’y inclure à égalité la diversité des voix individuelles) ou de renforcement de medias (par synergies et coopération, entre divers medias sortir de l’« entre soi », structurer le partage de ressources, expériences et compétences, dont la détection, rédaction, diffusion d’informations vers le grand public, local ou global).
    En tarifs, toutes ces activités sont gratuites, en entrée libre, prix libre et libre contribution.